Mum's life

Les achats inutiles pour bébé

Lors de l’arrivée d’un enfant, l’achat de matériel, vêtements et déco fait partie de l’attente. Dans la réalité, une fois le bébé arrivé, on se rend compte que certaines choses ne fonctionnent pas comme on l’imaginait.
Je partage avec vous quelques leçons de puériculture apprises avec l’expérience, des achats qui se sont avérés inutiles…et qui parfois, coûtent un bras ! Pour vous éviter de gaspiller votre argent, voici mes conseils.

Les tenues qui s’enfilent par la tête, c’est la plaie

Les nouveaux-nés n’aiment pas ça, et quand on débute, la fatigue n’aidant pas, on a vite fait de s’énerver en essayant de leur enfiler… simplifiez-vous la vie dans les premiers temps en optant pour des tenues qui se boutonnent sur le côté ou dans le dos. Depuis que l’on a compris ça (c’est-à-dire très vite!), c’est un véritable critère de sélection pour la récup ou les achats de vêtements que l’on fait.

Dans un vrai mouche-bébé tu investiras

J’avais naïvement acheté une poire pendant ma grossesse, je dois avouer que je n’ai jamais réussi à m’en servir. C’est en catastrophe, avec un bébé encombré, que j’ai acheté à la pharmacie du coin un mouche-bébé dont il faut changer les embouts à chaque usage… ni très économique, ni écolo. J’ai finalement investi (c’est un vrai coût) dans un aspirateur nasal Nosiboo, acheté en vente privée. Son usage est recommandé dès les 1er signes d’encombrement et il s’est avéré très efficace !

En calculant le nombre d’embouts utilisés à chaque épisode d’encombrement, sur des années, sur potentiellement plusieurs enfants, cet appareil devient rapidement plus rentable.

Le porte-bébé en bandeau, ce truc de bobo

J’ai cédé aux sirènes du marketing, enfin plus précisément aux mamans instagrameuses qui vantaient les mérites de ce porte-bébé sans noeud, magique et parfait. La vérité c’est qu’on a eu un mal fou à glisser notre petit dedans avant ses 3 mois soit la période où il en aurait eu le plus besoin (je m’entrainais avec un éléphant en peluche pour comprendre où devait passer chaque membre). On ne s’en est finalement servis qu’en intérieur et maintenant, j’avoue, qu’il est un peu lourd pour le porter avec, vu mon petit gabarit.
Qui plus est, cette connerie écharpe coûte la modique somme de 85€. J’ai mal à mon portefeuille.

[EDIT] J’en oubliais un de taille !

 

Le chauffe-biberon, pour quoi faire ?

Autant je suis absolument fan de la plupart des produits Béaba, bien pensés, autant celui-ci m’a été totalement inutile ! Acheté d’occasion lors de ma grossesse (donc avant même de savoir si j’en aurais l’utilité), ce chauffe-biberon ne m’a tout simplement jamais servi. Le Bib’expresso chauffe l’eau à la température parfaite pour monseigneur bébé, si seulement on habitue celui-ci à un biberon chauffé, c’est logique non ? Je les ai toujours proposés à température ambiante à mon fils et jusqu’à ce jour, je n’ai pas reçu de plainte de sa part à ce sujet.

Attention, la bête permet également de réchauffer au bain-marie des petits pots (ce que n’importe quelle casserole doit normalement pouvoir faire) et, fonction des plus indispensables, il sert également de stérilisateur. Quand on sait que la stérilisation systématique du matériel bébé ne les aide pas à développer convenablement leurs défenses immunitaires, c’est un peu la cerise sur le gâteau !

∴∴∴

Messieurs, dames, je viens de vous faire économiser au bas mot quelques centaines d’euros. Ça mérite bien un like de ma page, non ?
N’hésitez pas à partager en commentaire vos achats inutiles en puériculture qui éviteront peut-être à d’autres parents des ratés !

Publicités